Ministère des Finances du Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

Articles récents

MINMAP : préciser la formule de calcul et les modalités d’interprétations des indicateurs

Bien que les indicateurs formulés pour le suivi des performances des programmes du MINMAP  soient cohérents avec les objectifs des programmes et des actions auxquels ils sont rattachés, les membres du CIEP notent que ces indicateurs ne sont pas correctement renseignés dans les fiches de documentation ce qui rend difficile la compréhension et l’opérationnalisation de

MINAT : implémenter le dialogue de gestion stratégique

S’agissant du dialogue de gestion, au niveau des actions, « il n’est pas encore véritablement implémenté », relèvent les membres du CIEP. Par ailleurs, les sessions de dialogues de gestion ne se tiennent pas de manière régulière au niveau des programmes. Cadre logique et l’alignement avec la SND 30 Le MINAT conduit quatre (04) programmes : le programme

MINRESI : faire la lumière sur l’allocation des ressources pour l’atteinte des objectifs du programme opérationnel

Le CIEP a particulièrement noté le manque de lisibilité sur l’allocation des ressources financières, humaines et matérielles pour l’atteinte des objectifs du programme opérationnel. Cadre logique et l’alignement avec la SND 30 Il faut relever que la cartographie des programmes du MINRESI dispose deux programmes : le programme gouvernance et appui institutionnel au sous-secteur recherche et

MINESUP : activer le dialogue de gestion stratégique

S’agissant de la gouvernance et du pilotage, les membres du CIEP relèvent que le dialogue de gestion stratégique et opérationnel « n’est pas actif au MINESUP ». Une situation qui rend complexe la mobilisation des principaux acteurs au niveau de ces instances. Cadre logique et l’alignement avec la SND 30 Le cadre logique du MINESUP reste stable avec

MINESEC : veiller scrupuleusement à l’adéquation entre le texte organique et les programmes budgétaires

En matière de gouvernance, la principale observation relevée par le CIEP est le « décalage entre le texte organique de cette administration et les programmes budgétaires ». En effet, le découpage programmatique proposé n’est pas dans la logique des principales missions du MINESEC en occurrence « l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation de la

MINEDUB : optimiser la rédaction des stratégies programmes dans une perspective triennale pour plus de performance

Des échanges avec les membres du CIEP, il est recommandé au MINEDUB d’affiner la rédaction des stratégies programmes.   Cadre logique et l’alignement avec la SND30 Le MINEDUB dispose actuellement quatre programmes donc trois (03) opérationnels et un support : le programme développement du préscolaire (101), le programme universalisation du cycle primaire (102), le programme alphabétisation

Le président de la République signe une ordonnance modifiant partiellement la loi de finances 2022

En effet, par l’Ordonnance N°2022/001 du 02 juin 2022 modifiant certaines dispositions de la loi N°2021/026 du 16 décembre 2021 portant Loi de finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2022, le Chef de l’Etat insère après les dispositions de l’article 21, l’article 21 bis. Il modifie et complète également les dispositions des articles

MINEFOP : optimiser le cadre de dialogue de gestion stratégique des programmes

Il existe un cadre de dialogue de gestion stratégique des programmes présidée par le Chef de département ministériel. Cependant, « son opérationnalisation mérite d’être optimisée au regard de l’absence de rencontres régulières », note le CIEP. Cadre logique et alignement avec la SND30 La cartographie des programmes du MINEFOP affiche trois (03) programmes : le programme promotion de l’emploi

MINTSS : adapter la rédaction des stratégies programmes à l’orthodoxie

Sur la base des échanges, il ressort que les différentes stratégies programmes ne sont pas clairement présentées aux endroits indiqués à cet effet. Cadre logique et alignement avec la SND30 Au MINTSS, trois (03) programmes sont mis en œuvre : le programme promotion de la sécurité sociale pour le grand nombre (017), le programme renforcement de

MINCOM : l’urgence d’améliorer la conception et la mise en œuvre des programmes

Les membres du CIEP ont relevé plusieurs insuffisances dans la présentation des performances des programmes du MINCOM. Celles-ci vont de l’absence des stratégies programmes a la non opérationnalisation du dispositif de contrôle de gestion en passant par l’incohérence, l’inadéquation des indicateurs, l’absence de contrats de performance avec les structures sous-tutelle et une gouvernance peu axée