Ministère des Finances du Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

Articles récents

Les Réformes des Finances Publiques en 2022 sur les rails

Le bilan a été présenté au cours de la onzième (11ème) session du Comité de Pilotage de la Plateforme de Dialogue sur les Finances Publiques qui s’est tenue à Yaoundé, à l’hôtel Hilton , le mercredi 22 juin 2022. La cérémonie était présidée par le Ministre des Finances, son Excellence Louis Paul MOTAZE. La principale

MINFI : Renforcer l’action de renforcement de capacités des acteurs dans le but de réduire les résistances vis à vis des réformes budgétaires et financières 

De l’analyse des documents et des échanges, le CIEP note particulièrement la “résistance des différents acteurs vis à vis des réformes budgétaires et financière”. Cadre logique et l’alignement avec la SND 30 Le MINFI conduit cinq (05) programmes : le programme  mobilisation des  recettes internes non pétrolières (031), le programme  gouvernance douanière, protection de l’espace économique

MINEPAT : systématiser la tenue du cadre de dialogue stratégique des programmes

Il se dégage des échanges qu’il se pose un problème du respect du calendrier des dialogues stratégiques des programmes contenu dans la charte. Or,  « cette instance est le lieu où sont données les orientations en matière de coordinations des programmes et les organismes sous-tutelle y participent », rappelle le CIEP. Cadre logique et l’alignement avec la

MINDDEVEL : formaliser les contrats de performance avec les structures sous-tutelle

Les membres du CIEP notent qu’il n’existe pas de contrat formellement établit avec ces organismes sous la tutelle. Des échanges, le MINDDEVEL dit devoir « se conformer à cette exigence ». Cadre logique et l’alignement avec la SND 30 La cartographie des programmes du MINDDEVEL affiche trois (03) programmes : le programme approfondissement du processus de décentralisation (099), le programme 

MINJUSTICE : renseigner un indicateur permettant de mesurer le délai de traitement d’un dossier de justice

Pour les membres du CIEP, « il est opportun pour le MINJUSTICE de disposer d’un bon système d’information pour rendre facile et fiable la collecte des données devant renseigner l’indicateur mesurant le délai de traitement d’un dossier de justice ». Cadre logique et l’alignement avec la SND30 La cartographie des programmes du MINJUSTICE affiche trois (03) programmes

MINREX : Adopter un dispositif de contrôle de gestion des programmes

Le constat fait par les membres du CIEP est que «les programmes ne disposent pas d’un protocole de gestion ». Par ailleurs, seuls les responsables de programme sont formellement désignés ; par contre, les responsables d’action ne sont pas identifiés. De plus, l’évaluation note que les tableaux de bord et instruments de suivi et de reporting sur

DGSN : finaliser la désignation des responsables des programmes et d’actions

S’agissant de la gouvernance, les membres du CIEP remarquent que « les responsables des activités n’ont pas été formellement désignés mais opèrent au quotidien avec les autres acteurs dans le dialogue de gestion ». Toutefois, note le CIEP, « les différents responsables de la performance à savoir les responsables de programmes et d’actions sont formellement désignés ». Cadre logique

MINDEF : affiner les indicateurs statistiques

Au cours des échanges, les membres du CIEP ont invité le MINDEF à « poursuivre en étroite collaboration avec l’INS, le MINEPAT et le MINFI, des travaux de renforcement du système statistique du MINDEF, afin d’améliorer le cadre d’évaluation des indicateurs et de pouvoir mettre en place une batterie d’indicateurs facilement compréhensibles ». Cadre logique et l’alignement

CONSUPE : mettre sur pied un cadre de dialogue de gestion stratégique des programmes

En ce qui concerne la gouvernance dans la mise en œuvre des programmes du CONSUPE, le CIEP note « qu’il n’existe pas de cadre de dialogue de gestion stratégique des programmes ministériels présidée par le Chef de département ministériel ». Cadre logique et l’alignement avec la SND 30 La cartographie des programmes du CONSUPE affiche trois (03)

MINFOPRA : la nécessité d’une prise en compte de l’indicateur genre dans la gestion des ressources humaines de l’Etat

Si le programme 040 n’est pas clairement rattaché à un ODD, il se rapproche de l’ODD 5 avec la « politique d’égalité » et « accès à des postes de directions », dans le recrutement et la gestion des ressources humaines de l’Etat.  Malheureusement, remarquent les membres du CIEP, ni dans la formulation du programme et des actions ni