Ministère des Finances du Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

Trois missions d’appui au pilotage de la réforme des finances publiques à la DGB

Publié le : 21/10/19 8:21

Trois missions d’appui au pilotage de réformes de la Gestion des Finances Publiques séjournent depuis le 7 octobre 2019 à la Direction Générale du Budget (DGB).

La première mission intervient dans le cadre de  la réalisation de l’axe 3 du Plan Global de Réformes de la Gestion des Finances Publique (PGRGFP) 2019-2021, intitulé « renforcement des capacités de contrôle et de maîtrise de l’exécution des budget ».  Réalisée par l’agence d’expertise technique française, Expertise-France, ladite mission va s’étaler jusqu’au 18 octobre 2019 avec pour prescription l’élaboration du manuel de procédures des opérations budgétaires et comptables. Au cours de cette période, l’expert international, M. Philippe Didier travaillera avec les administrations et structures concernées par les aspects liés au contrôle de la gestion des finances publiques. Il s’agit notamment, des Services du Contrôle Supérieur de l’Etat, de la Chambre des Comptes de la Cour Suprême, du Ministère de l’économie, de la planification et de l’Aménagement du territoire et du Ministère des Finances.

La deuxième mission est conduite par M. Côme Dechery, responsable d’équipe-projet  au sein de la Division Gouvernance du siège de l’Agence Française de Développement  qu’accompagnent Mme Christelle Tapouh, M. Jean-Benoît Perrot-Minot et M. Sidiki Mfokoue. Elle se déroule jusqu’au 11 octobre 2019 et a pour but de finaliser l’instruction de l’appui budgétaire sectoriel (ABS) pour le triennat 2020-2022, au titre du 3è Contrat de Développement et de Désendettement (C2D) d’un montant de près de 68 milliards. De manière spécifique, il s’agit de : stabiliser les cibles des indicateurs retenus ; s’assurer de la retranscription des orientations de l’ABS 3è C2D dans les documents de programmation et de budgétisation ; confirmer les ajustements prévus au niveau du mode opératoire, en termes notamment de suivi-reporting et de sécurisation des fonds à l’endroit des structures extrabudgétaires qui bénéficieront des ressources de l’ABS ; finaliser la définition des conditions suspensives et engagements particuliers associés à cette opération et devant figurer dans la convention de financement.

La troisième, menée par monsieur Ali Achour, est relative à l’arrimage de la gestion des finances publiques du Cameroun aux normes internationales et ira jusqu’au 25 octobre. Elle a entre autres pour objectifs : de contribuer aux travaux de réforme en cours à, la Division de la Réforme Budgétaire ; d’analyse l’organisation des services de la DGB et de la Division de la Prévision, au regard de leurs missions induites par le nouveau cadre juridique qui découle de la transposition des directives CEMAC ; et de procéder à une relecture critique de la loi No 2017/010 du 12 juillet 2017 portant Statut Général des établissements publics dans la perspective de sa révision.

Toute cette effervescence témoigne à suffisance la détermination de la Direction Générale du Budget à opérationnaliser la réforme des finances publiques au Cameroun.