L’exécution du budget 2020 est lancée

étude sur la soutenabilité de la masse salariale du Cameroun

Le lundi, 13 janvier 2020, s’est déroulé la cérémonie officielle du lancement technique du budget 2020 dans la capitale régionale de l’Ouest, Bafoussam, sous la présidence du Ministre des Finances, Louis Paul Motaze. Des cérémonies similaires pour le même exercice ont également été organisées dans les chefs-lieux des autres régions.

Les principales articulations de cette rencontre étaient le discours du MINFI puis des exposés sur les innovations de la Circulaire portant instructions relatives à l’exécution, au suivi et au contrôle de l’exécution du budget 2020, les innovations fiscales, les axes du budget d’investissement public et les innovations en matière de la contractualisation publique.

Le budget de cette année 2020 est de 4 951,7 milliards de FCFA, en baisse de 260,3 milliards de FCFA par rapport à l’exercice précédent. Ce budget se veut pour réaliste et repose principalement sur une reprise de l’activité dans le secteur non pétrolier notamment agricole. Il a pour défi majeur, la mobilisation optimale des ressources financières projetées dans la loi de finances. Cette année, il est prévu de récolter des recettes internes de 3 719,2 milliards de FCFA pendant que les dépenses projetées s’élèvent à 4 159,7 milliards de FCFA. Des projections qui pourront être réalisées grâce au dispositif qui existe déjà mais aussi grâce aux innovations fiscalo-douanières prévues. Il s’agit entre autres du relèvement de 5 à 10% de la valeur imposable sur certaines marchandises produites, du relèvement de 5 à 10% des taxes sur certains produits miniers, d’une taxation des produits décapants et du commerce en ligne. Il y aussi l’arrimage des comptes d’affectation spéciaux au régime financier de l’Etat et de la rationalisation du mécanisme du Compte unique du trésor.

Pour ce qui est de la commande publique on devrait assister entre autres à la poursuite de l’opérationnalisation de la plateforme Cameroon online E-Procurement System et à la finalisation de la convention de don d’un montant de 3 300 millions de FCFA entre le Cameroun et la Corée du Sud, pour la mise en œuvre de la phase 2 du projet relatif à la signature électronique des contrats.

Le Ministre des Finances qui a utilisé cette occasion pour expliquer les grandes lignes de la loi de finances et de l’exécution budgétaire, a promis aux opérateurs économiques d’établir désormais un calendrier de paiements pour des prestations diverses.

Par ailleurs, le MINFI a exhorté les acteurs de la chaine financière à militer pour l’utilisation optimale des ressources financières mises à disposition.

 

Tout télécharger