Le réseau des coordonnateurs du contrôle de gestion des départements ministériels est lancé

Le mercredi 29 janvier 2020, s’est tenu dans la salle de réunions du Djeuga Palace Hôtel l’atelier de lancement du réseau des coordonnateurs du contrôle de gestion des départements ministériels.

Placée sous la présidence de Madame BOUMSONG Sophie, Chef de Division de la Réforme Budgétaire représentant le Directeur Général du Budget, cette assise a connu la participation des coordonnateurs des contrôleurs de gestion de trente-sept (37) départements ministériels ainsi que du personnel du Ministère des Finances.

Les travaux de cet atelier consistaient essentiellement à faire le point sur les avancées enregistrées à date en matière de contrôle de gestion depuis l’entrée en vigueur du Régime Financier de 2007 et la signature par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la Circulaire N003/PM du 06 juillet 2015 relative au contrôle de gestion dans le cadre de l’élaboration et de l’exécution du budget de l’Etat. Ainsi, le Ministre en charge des finances conformément aux dispositions de la circulaire de 2015 est responsable du déploiement du contrôle de gestion. Il doit, entre autres veiller à la mise en place d’un réseau interministériel des contrôleurs de gestion afin de favoriser les échanges entre pairs et la promotion de bonnes pratiques.

Depuis lors, le contrôle de gestion est implémenté dans les départements ministériels sur la base de plusieurs outils que sont entre autres :

  • les Cadre Budgétaire à Moyen Terme (CBMT) et des cadres de Dépenses à Moyen Terme (CDMT) qui permettent de définir une trajectoire triennale des dépenses et donc des principales activités à réaliser sur cette période ;
  • les Projets de Performances Annuelles (PPA) qui décrivent le cadre de mise en œuvre de la performance des programmes et qui accompagnent le projet de loi de Finances au Parlement  ;
  • les Rapports Annuels de Performance (RAP) qui servent à évaluer la mise en œuvre des programmes qui sert de base de travail au pouvoir juridictionnel et au Parlement pour se prononcer sur le projet de Loi de Règlement.

Par ailleurs, la Loi N0 2018/012 du 11 juillet 2018 portant Régime Financier de l’Etat et des autres entités publiques dans son article 69 a institutionnalisé la fonction des responsables de programme et consacre donc la gestion axée sur les résultats dans les administrations par le pilotage stratégique et opérationnel des programmes.

L’atelier de lancement du réseau des coordonnateurs du contrôle de gestion des départements ministériels a donc été organisé en vue de déceler des nombreuses pesanteurs qui existent encore dans le déploiement du contrôle de gestion afin de mieux se projeter dans l’avenir et de donner une nouvelle dynamique à la fonction de contrôleur de gestion.

A l’issue de cet atelier, un ensemble de résolutions a été pris. Il s’agit entre autres :

  • de l’opérationnalisation effective du réseau ;
  • de l’annonce des prochaines activités de la plateforme ;
  • du renforcement des capacités de la formation en ligne assistée par des tuteurs ;
  • de la formation en atelier selon les thématiques spécifiques (comptabilité analytique, statistiques, élaboration des outils de la collecte et analyse).

Ce réseau des coordonnateurs du contrôle de gestion va sans doute constituer un cadre idoine d’échanges, de mutualisation et de perfectionnement de la pratique du contrôle de gestion dans l’administration publique camerounaise.

Tout télécharger