Ministère des Finances du Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

Programme économique 2019: Le Premier ministre décline les priorités du Cameroun

Publié le : 22/11/18 5:06

Le Premier Ministre du Cameroun, Philémon Yang, a présenté le 21 novembre dernier, le programme économique, financier, social et culturel du Cameroun pour l’exercice 2019. Il a ainsi décliné les priorités du Gouvernement pour l’année budgétaire à venir devant les Représentants du peuple à l’hémicycle de Ngoa-Ekelle.  Le présent projet de Loi de Finances pour l’exercice 2019, s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 4 mille 850 milliards 500 millions de francs CFA, contre 4 mille 689 milliards 500 millions de francs CFA en 2018, soit une augmentation de 161 milliards de francs CFA en valeur absolue et de 3,4 % en valeur relative. Nous présentons ici quelques axes prioritaires de l’Etat du Cameroun pour l’exercice 2019 

[zone-documentaire ducument_id=”2939″]

En ce qui concerne le système de la commande publique, par exemple, l’action du Gouvernement sera focalisée entre autres:

  • la programmation en ligne des marchés publics, à travers l’application Cameroon Online E-procurement system
  • la signature de l’ensemble des textes d’application du Code des marchés Publics en vigueur et la vulgarisation de celui-ci 

En matière de Gouvernance territoriale, le Gouvernement entend poursuivre et optimiser la réalisation des activités ci-après : 

  • le suivi renforcé de la situation politico sécuritaire dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest 
  • la poursuite du programme de construction et de réhabilitation des bureaux et résidences des autorités administratives … 

Dans le domaine de la Décentralisation et du Développement Local, le gouvernement va poursuivre sur le plan institutionnel, l’opérationnalisation de l’administration en charge de cette question. Une priorité sera accordée à l’accélération du processus de décentralisation, telle que prescrite par le Chef de l’Etat.

Dans le domaine de l’agriculture, le Gouvernement entend focaliser ses activités sur : 

  • l’amélioration de la productivité et de la compétitivité des filières agricoles 
  • l’intensification de la formation des acteurs ruraux aux nouvelles technologies de production, de transformation et de commercialisation des produits à travers la création des centres d’excellence des filières agricoles … 

Le Programme économique, financier, social et culturel que le Gouvernement voudrait mettre en œuvre en 2019, s’inscrit dans une perspective de consolidation des acquis. Il est surtout question de maîtriser les enjeux et défis qui interpellent désormais les pouvoirs publics, afin de maintenir notre pays sur le sentier de l’Emergence à l’horizon 2035.