Ministère des Finances du Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

PROBMIS-CAS : Les acteurs de la chaine d’exécution des budgets des Comptes d’Affectation Spéciale (CAS) se forment à l’utilisation du module

Publié le : 8/02/21 7:54

La Direction Générale du budget  a organisé du 04 au 06 février 2021, au  Hilton Hôtel de Yaoundé, un séminaire-atelier à l’intention des acteurs de la chaine d’exécution des budgets des Comptes d’Affectation Spéciale et consacré à la prise en main du module « exécution » de l’application informatique PROBMIS-CAS. Cette assise s’est inscrite dans le cadre de la réforme des CAS entamée depuis 2019, afin de les arrimer aux exigences de transparence et de discipline budgétaire.

A titre de rappel, la modernisation de la gestion des CAS s’est traduite par deux étapes à savoir :

–          la rationalisation du nombre de CAS par rapport au cadre juridique encadrant leur gestion où l’on est passé de 16 CAS pour un montant global de 108 milliards de francs CFA à 10 CAS pour un total de ressources plafonnées à 43 milliards de FCFA ;

–          l’automatisation de la gestion des budgets à travers le développement de l’application informatique PROBMIS-CAS à l’effet de renforcer la transparence et la discipline budgétaire dans la gestion de ces comptes qui, jusqu’ici était manuelle et opaque.

L’atelier avait pour objectif principal de présenter les circuits arrêtés pour le traitement des recettes et des dépenses à l’ensemble des intervenants dans le module exécution du progiciel PROBMIS CAS et de renforcer leurs capacités sur l’utilisation de ce dispositif qui sera désormais leur outil de travail au quotidien. Les thématiques suivantes ont été ainsi traitées : (i) le diagnostic de l’existant de l’exécution du Budget dans les CAS, orientations et exigences de la réforme ; (ii) la présentation du dispositif technique PROBMIS CAS. Au cours  de la phase ses travaux pratiques,  des mises en situation ont permis de s’exercer sur  les processus d’exécution des recettes et des dépenses dans PROBMIS CAS.

Pour une meilleure appropriation de cette réforme, il a été préconisé entre autres  de déployer l’application dans les différentes structures où les CAS existent, de former les acteurs d’accompagnement à la maitrise du nouveau progiciel. Par ailleurs, il a été recommandé la mise en place d’un comité interne regroupant l’ordonnateur, le contrôleur financier et l’agent comptable pour veiller à la cohérence entre le rythme d’encaissement des recettes et la programmation des dépenses, conformément au respect de l’équilibre budgétaire.