Ordonnance : Le Président de la République augmente le budget de l’État de 615,2 milliards de FCFA pour l’exercice 2021

Dans une ordonnance signée le 7 juin 2021, le Président de la République, Paul Biya augmente le budget de l’Etat pour l’exercice 2021 de 615,2 milliards de FCFA soit 12,64%. Cette ordonnance modifie et complète certaines dispositions de la loi n°2020/018 du 17 décembre 2020 portant loi de finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2021.

Dans cette nouvelle ordonnance, ce sont 11 dispositions qui sont modifiées et complétées en même temps que deux nouveaux articles sont insérés. Il ressort de cet acte du Président de la République que le budget de l’année 2021 au Cameroun est revu à la hausse de 615,2 milliards de FCFA. En effet, dans l’article 40 de la loi de finances initiale, le budget de l’Etat pour l’année 2021 s’équilibrait en ressources et emplois à 4865,2 milliards de FCFA dont 4 670 milliards pour le budget général et 195,2 milliards de FCFA pour les comptes d’affectation. Avec l’ordonnance du 7 juin dernier, ce budget passe à 5 480,4 milliards de FCFA (5235,2 milliards de FCFA pour le budget général et 245, 2 milliards pour les comptes d’affectation spéciale).

S’agissant des comptes d’affectation spéciale, le chapitre 4 portant sur l’affectation des recettes en son article 31 nouveau revalorise cette enveloppe. Il est donc indiqué que

«le plafond des ressources destinées à approvisionner le Fond de solidarité national pour la lutte contre le Coronavirus et ses répercussions économiques et sociales est fixé à FCFA deux cent milliards 200 000 000 000) pour l’exercice 2021».

Ordonnance 7 juin 2021

Dans la loi de finances initiale, le plafond des ressources destinées à approvisionner ce fonds au cours de cet exercice était de 180 milliards de FCFA. Les recettes globales passent ainsi de 3456,6 milliards de FCFA dans le budget initial à 3530,8 milliards dans la loi modifiée, soit une hausse de 74,2 milliards.

Pour ce qui est des tarifs des droits de timbre, le droit de timbre sur les passeports nationaux (la délivrance, renouvellement et prorogation) est fixé à compter 1er juillet 2021 à 110 000 FCFA. Ce droit de timbre était fixé à 75 000 FCFA dans la loi de finances initiale.

Cette nouvelle ordonnance intervient après celle du 26 mai dernier, qui permet à l’Etat de lever des fonds sur le marché financier international.

Tout télécharger