Ministère des Finances du Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

Le parlement examine le projet de budget 2021 du Cameroun

Publié le : 30/11/20 10:18

Le gouvernement a déposé le 25 novembre 2020 au parlement, le projet de loi de finances 2021. Le budget que propose le gouvernement camerounais pour l’exercice 2021 s’équilibre en ressources et en emplois à la somme de 4865,2 milliards FCFA. L’enveloppe de 2021 est à la hausse de 400 milliards FCFA par rapport à 2020 (4409 milliards FCFA, budget revu). Pour 2021, le budget est décomposé en 4 670 milliards FCFA, au titre du budget général et de 195,2 milliards FCFA pour les comptes d’affection spéciale.

Pour le prochain exercice, le gouvernement table sur des recettes internes et des dons d’un montant de 3 456,6 milliards de FCFA. Elles se déclinent comme suit : 393 milliards pour les recettes pétrolières et gazières ; 2 743,1 milliards de recettes fiscales et douanières ; 213,5 milliards de recettes non fiscales et 106,9 milliards pour les dons.

Concernant les dépenses du budget général (4670 milliards), la ventilation par grandes masses est la suivante : 2 335,5 milliards pour les dépenses courantes (hors intérêts) ; 1 352 milliards pour les dépenses en capital ; 982,4 milliards pour la dette publique. Le projet de loi de finances 2021 relève qu’un allègement de 66,5 milliards de FCFA a été pris en compte, concernant le principal de la dette extérieure vis-à-vis des bailleurs publics du G20.

Le déficit budgétaire global qui résulte de l’évaluation des recettes et des dépenses ci-dessus s’établit à 661,7 milliards de FCFA, correspondant ainsi à un niveau d’ajustement de 1,7% du PIB dudit déficit par rapport à 2020.

Outre le besoin lié au financement du déficit budgétaire en 2021, les autres charges de financement et de trésorerie s’établissent globalement à 820,3 milliards de FCFA et sont constituées des postes suivants : 327,5 milliards pour l’amortissement de la dette extérieure ; 287,8 milliards pour la dette intérieure ; 72 milliards pour le remboursement des crédits TVA ; 66,5 milliards ; 20 milliards pour la sortie nette au profit des correspondants.

Pour financer ce déficit budgétaire, qui se chiffre à 1 484,9 milliards de FCFA au total, le gouvernement entend recourir aux instruments suivants : tirage sur prêts-projets (703,4 milliards) ; émissions des titres publics (350 milliards) ; financement bancaire (102 milliards) et appuis budgétaires (260 milliards).

Au rang des innovations, ce projet de loi de finances parachève la rationalisation des comptes d’affection spéciale, renforce la discipline et relève de 40 à 200 milliards, le plafond des avals et garanties accordés par l’État aux établissements et entreprises publics ainsi qu’aux entreprises privées.

Pour l’exercice 2021, la première priorité du gouvernement camerounais est d’ordre sécuritaire. En effet le Cameroun est secoué depuis 4 ans par plusieurs conflits. Il s’agit notamment de la guerre contre Boko Haram à l’extrême-nord et le conflit dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Il y a également la criminalité transfrontalière dans la région de l’Est et de l’Adamaoua. Ces conflits qui plongent les populations dans l’insécurité alimentaire ont des conséquences économiques désastreuses pour le pays.

La deuxième priorité est sanitaire. A l’instar d’autres pays, le Cameroun fait face à la pandémie du coronavirus. Depuis le mois de mars dernier, une stratégie gouvernementale de riposte et de résilience économique et sociale a été mise en œuvre, pour limiter la propagation de ce virus et atténuer ses effets au Cameroun.

La troisième priorité c’est la relance économique. La pandémie de la COVID-19 a affaibli les finances publiques camerounaises, déjà éprouvées par la conjoncture économique et financière que traversent les Etats de la sous-région Afrique centrale.

Aussi le Gouvernement mise sur 393 milliards d recettes pétrolières et gazières ; et au moins 2743 de recettes douanières et fiscales. Et, 319 milliards de recettes fiscales et dons.

La croissance économique devrait rebondir à 3,3% en 2021, sous l’hypothèse d’une reprise progressive de l’activité économique.

Elle a chuté à 2,6% en 2020, contre 3,7% en 2019.

En rappel, le budget 2020 du Cameroun a été réduit à la baisse de plus de 542 milliards. Il est passé de 4951,7 à 4409 milliards FCFA en raison de la pandémie de COVID-19.

 «La mise en œuvre de ce Programme sera tributaire de l’évolution de la pandémie contre le COVID-19 », a prévenu Joseph Dion Ngute.