Le Minfopra revisite le guide méthodologique d’élaboration des cadres organiques

Sous la supervision du Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, Joseph LE et la coordination technique de Monsieur TCHAGADICK NJILLA Yves Alain, Secrétaire Permanent à la Réforme Administrative, s’est tenu du 03 au 04 septembre 2020  à l’hôtel Bengo à Ebolowa, un atelier de révision du Guide méthodologique d’élaboration des Cadres Organiques et son expérimentation dans dix (10) Ministères pilotes.          

Y ont pris part, outre les responsables du Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative (MINFOPRA), ceux du Ministère des Finances et les représentants de dix (10) départements ministériels (MINESUP, MINMAP, MINT, MINSEP, MINPROFF, MINTOUL, MINMIDT, MINPMEESA, MINEFOP et le MINPOSTEL). 

Deux temps forts ont marqué ces assises  notamment, la phase protocolaire et les travaux proprement dits autour des points suivants :

  • la présentation du Plan Global des Réformes de la Gestion des Finances Publiques 2019-2021 ;
  • la présentation du Guide Méthodologique d’élaboration des Cadres Organiques ;
  • les travaux en atelier ;

Le Ministre de la Fonction Publique, lors de sa prise de parole, a de prime abord exprimé sa joie d’ouvrir  lesdits travaux. Il a loué les efforts consentis par les autorités locales et a exprimé sa gratitude à l’endroit du Maire de la ville d’Ebolowa.

Poursuivant son propos, dans le cadre de la promotion de la culture de performance qui se traduit par la volonté d’améliorer de manière efficace et efficiente l’action de l’État à travers une gestion axée sur les résultats, le MINFOPRA a ensuite relevé qu’il est important pour chaque chef de département ministériel de disposer d’un Cadre Organique. Cet outil de planification et de gestion rationnelle des ressources vise à l’utilisation optimale des compétences de chacun et d’une gestion prévisionnelle des effectifs. A cet effet, le MINFOPRA a souligné qu’il est important d’harmoniser ce Cadre Organique afin que, l’ensemble des administrations publiques camerounaises disposent d’un instrument cohérent et exploitable par tous les départements ministériels.

Par ailleurs, Joseph Lé, Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, a fait le point de quelques repères dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Global des Réformes des Finances Publiques 2019-2021, notamment dans son axe qui porte sur l’implémentation des outils du plan d’organisation des effectifs. Pour ce faire, la fonction publique est chargée du recrutement et de la mise à disposition des ressources humaines. Chaque année, un plan de recrutement est actualisé, et prend en compte le besoin des administrations avant sa transmission au Chef du Gouvernement qui fait des arbitrages afin de répondre aux besoins exacts des administrations a précisé le Ministre. 

Pour clore son propos, le MINFOPRA a rappelé qu’avant d’être généralisé dans toutes les autres administrations publiques camerounaises l’année prochaine, l’extrant attendu des travaux de cet atelier est de disposer d’un Guide méthodologique d’élaboration des Cadres Organiques validés.

En prélude aux travaux proprement dits en atelier, deux exposés ont été déroulés à  savoir : une brève présentation du Plan Global des Réformes de la Gestion des Finances Publiques (PGRGFP) 2019-2021 et la présentation du Guide Méthodologique d’Elaboration des Cadres Organiques.

S’agissant du PGRGFP 2019-2020, l’exposé présenté par Monsieur BEKONO BEKONO Marc Désiré, Chef de la Cellule du Suivi de la Mise en Œuvre du Partenariat en Matière des Réformes à la Direction Générale du Budget, avait pour objectif de mieux étayer les participants sur l’ancrage stratégique, les axes stratégiques, les principaux résultats obtenus, et le dispositif du pilotage et du financement du PGRGFP 2019-2020. Spécifiquement au MINFOPRA a relevé l’orateur, trois (03) activités majeures à mettre en œuvre dans le cadre du PGRGFP ont été retenues à savoir : l’étude relative aux dysfonctionnements des organisations en vigueur et à l’évaluation des risques encourus en termes d’inefficacité dans la gestion des personnels de l’Etat et de la solde ; l’étude sur la formation continue des responsables chargés de l’élaboration, l’exécution et le suivi des documents budgétaires ; et l’activité relative à la continuité des travaux d’implémentation des outils du Plan d’Organisation et d’Effectif, et l’actualisation des Cadres Organiques.

En ce qui concerne la présentation du Guide Méthodologique d’Elaboration des Cadres Organiques, déroulée par Madame EBA’A née ZIBI Jeanne, Chef de la Division des Administration Economiques et Sociales au MINFOPRA, cet exposé avait pour objectif de mieux édifier les participants sur la démarche méthodologique de l’élaboration du cadre organique, et de la présentation de ce dernier.

Au terme de ces présentations, le point saillant a porté essentiellement sur la sensibilisation et la communication du Cadre Organique des administrations publiques. Et il a été retenu que, cet outil est l’un des leviers de pilotage dans le cadre des prises de décisions par les chefs de département ministériel.

Quant au dernier point desdits travaux, il s’est penché sur l’expérimentation du guide méthodologique du Cadre Organique dans les dix administrations pilotes ci-dessus mentionnées.  Au demeurant, il s’est agi de parcourir les projets de Cadre Organique par le SPRA. Un regard particulier a été porté sur les profils liés aux postes de travail des directions techniques afférentes aux métiers de chacune de ces administrations, ainsi qu’aux effectifs des personnels, des unités de travail de référence.

Au terme de ces travaux, il a été recommandé aux administrations pilotes de saisir par correspondance le MINFOPRA, afin qu’une équipe du SPRA accompagne ces administrations dans l’élaboration des nouveaux projets de Texte Organique. Ce qui permettrait de mieux adresser ou prendre en compte tant les nouvelles contraintes de l’environnement juridique et managériale que l’érection de nouvelles structures opérationnelles dont les modalités de gestion n’ont pas souvent été clarifiées, à l’instar des nouveaux complexes sportifs de Japoma et d’Olembé.

Tout télécharger