La direction générale du budget Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

La situation sur l’exécution budgétaire à la fin du troisième trimestre 2020 est disponible

Publié le : 18/01/21 12:39

Le Ministère des Finances vient de rendre public la situation sur l’exécution budgétaire à fin septembre 2020. Ce rapport des neuf premiers mois de l’exercice 2020 du budget s’articule autour de trois axes : la mobilisation des ressources budgétaires, le suivi des dépenses budgétaires et enfin, le solde budgétaire de base.

Relativement aux ressources budgétaires, l’Etat du Cameroun a mobilisé des ressources qui se chiffrent à 3 670,9 milliards de Francs CFA au terme du troisième trimestre. Elles diminuent de 13,5 milliards (-0,4 %) en glissement annuel. Cette baisse est imputable aux recettes internes. Par rapport à l’objectif de la période fixé à 3 308 milliards, elles sont en dépassement de 363 milliards, soit un taux de réalisation de 111%. Cette performance est due aux emprunts et dons qui affichent un taux de réalisation de 115,4%, et aux recettes réalisées à 108,6%. Ces ressources intègrent les remboursements de 3,6 milliards des entreprises publiques sur les prêts rétrocédés par l’Etat.

S’agissant des dépenses budgétaires à fin septembre 2020, les dépenses budgétaires totales ordonnancées s’élèvent à 3 148,1 milliards contre 3 456,2 milliards pour la même période de 2019, soit une diminution de 308,1 milliards (-8,9%) entre les deux périodes. Cette baisse s’observe au niveau de toutes les principales rubriques des dépenses publiques. Elles présentent un taux d’exécution de 71,4% par rapport aux 4 409 milliards prévus dans la loi de finances rectificative. Ces dépenses incluent un montant de 189,3 milliards au titre des dépenses diverses à régulariser.

Pour ce qui est du solde budgétaire de base, au terme des neufs premiers mois de l’exercice 2020, sur la base des prises en charge, le solde primaire se situe à -81,9 milliards et le solde primaire non pétrolier s’établit à -392,5 milliards.

Rappelons que le budget de l’Etat 2020 s’est exécuté au troisième trimestre dans un contexte particulier. Notamment la relance de l’économie mondiale après les restrictions d’activités et les perturbations économiques causées par la pandémie du COVID-19 au premier trimestre. Une situation qui a entrainé le confinement d’une bonne franche de la population mondiale et la mise en veilleuse de la production de bon nombre d’entreprises. Sur le plan national, le contexte d’exécution du budget a été marqué entre autres par la tenue en juillet 2020 du deuxième débat d’orientation budgétaire entre le Gouvernement et le Parlement, l’adoption d’une loi de finances rectificative suite aux effets néfastes  de la pandémie du COVID-19 sur les recettes budgétaires et la création d’un Compte d’Affectation Spéciale dédié aux opérations de riposte contre cette pandémie, et la persistance de la crise sécuritaire.