La direction générale du budget Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

Notions de bases

BUDGET DE L’ÉTAT Le budget décrit, pour une année, l’ensemble des recettes et des dépenses prévues de l’Etat.
CLASSIFICATION ADMINISTRATIVE DES DÉPENSES Lorsque les dépenses prévues dans le budget sont classifiées selon les différents services destinataires de crédits (Ministère, direction…).
CLASSIFICATION ÉCONOMIQUE DES DÉPENSES Lorsque les dépenses prévues dans le budget sont classifiées selon leur nature économique (Dépenses de salaire, d’électricité, frais de transport, construction de routes…)
CLASSIFICATION FONCTIONNELLES DES DÉPENSES Lorsque les dépenses prévues dans le budget sont classifiées selon les différentes fonctions qu’exerce l’Etat (fonction d’administration générale et financière, de défense et sécurité, d’enseignement et de formation, de mise à disposition d’infrastructures…)
PROGRAMME C’est un ensemble cohérent d’actions relevant d’un même ministère et auxquels sont associés des objectifs précis, définis en fonction de finalités d’intérêt général, ainsi que des résultats attendus et faisant l’objet d’une évaluation.
COMPÉTITIVITÉ C’est la capacité d’un secteur économique, d’un territoire (pays, région…), d’une entreprise, à vendre et fournir durablement un ou plusieurs biens à des prix plus faibles que ceux des concurrents et de meilleure qualité.
CROISSANCE ÉCONOMIQUE Elle représente une augmentation, sur une période déterminée, les quantités de biens et services produits dans un pays. Elle se mesure grâce à l’évolution annuelle de l’indicateur  Produit Intérieur Brut (PIB).
DÉFICIT BUDGÉTAIRE Lorsque la différence entre le total des recettes hors emprunt et le total des dépenses est négative. (Dans le cas contraire, on parle d’excédent budgétaire)
DÉPENSES COURANTES (appelés aussi DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT) Toute sorte de dépenses qui permet à l’Etat de fonctionner (Salaires des fonctionnaires, fournitures de bureau, carburant, frais de missions, location d’immeubles pour abriter les services publics, ordinateurs, l’eau, l’électricité, le téléphone, l’internet …)

 

DÉPENSES D’INVESTISSEMENT (appelés aussi DÉPENSES EN CAPITAL) Les dépenses en immobiliers qui enrichissent le patrimoine du pays (routes, espaces publics, réseaux ferroviaires …)
DETTE Les fonds empruntés par l’Etat pour couvrir le déficit budgétaire et les autres besoins de financements.
DON Une aide financière non remboursable octroyée à l’Etat pour mettre en œuvre un projet de développement.
DOTATION BUDGÉTAIRE Ensemble des sommes affectées à une administration ou à un établissement public dans la loi des finances.
INFLATION Elle désigne une augmentation durable, générale, et autoentretenue des prix des biens et des services.
LOI DE FINANCES La Loi des finances est un document voté par le Parlement qui détermine les règles de gestion de l’argent de l’Etat. Cette loi prévoie et évalue l’ensemble des recettes et des dépenses pour une année, et autorise leur exécution.
SERVICE DE LA DETTE La somme que l’Etat emprunteur doit payer chaque année pour rembourser sa dette. Elle comprend le principal et les intérêts.
SOLDE BUDGÉTAIRE La différence entre le total des recettes hors emprunt et le total des dépenses prévus dans le budget de l’État.
TRANSFERT COURANT Une aide financière de l’Etat à des structures ayant une autonomie de gestion (Société d’Etat, collectivité territoriale, partenaires sociaux, partis politiques, etc.) pour la mise en œuvre de leurs actions.
TRANSFERT EN CAPITAL Une subvention publique versée à une structure pour compléter le financement de ses investissements

(entreprise en difficulté) ou pour l’acquisition d’actifs.

MINFI Ministère des Finances ;
MINEPAT Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire