Ministère des Finances du Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

MINAS : élaborer les programmes dans une perspective triennale

Publié le : 4/06/22 8:47

“les stratégies des programmes ne sont pas élaborées dans une perspective triennale ; toute chose qui ne permet pas d’apprécier les modalités de mise en œuvre des programmes sur chacune des années du triennat”, regrettent les membres du CIEP. Par ailleurs, poursuit le CIEP, en dehors du programme support qui a quelques rares exceptions près présente un lien avec les activités des autres programmes, il est “difficile d’apprécier les interdépendances entre les stratégies des différents programmes du ministère”.

Cadre logique et alignement avec la SND30

La cartographie des programmes du MINAS affiche trois (03) programmes : le programme de protection sociale de l’enfance (070), le programme de protection sociale des groupes A vulnérabilités spécifiques et solidarité nationale (071), le programme gouvernance et appui institutionnel dans le sous-secteur des affaires sociales (179). Les deux programmes opérationnels (070 et 071) adressent les problématiques du pilier 4 de la SND30. Toutefois, les membres du CIEP expriment un grand regret sur le fait que, “dans un contexte marqué par des crises socio sécuritaires, certaines missions identifiées dans le cadre organique dudit département ministériel ne sont très perceptibles dans l’opérationnalisation des programmes notamment celles relatives à la réinsertion sociale de personnes victimes de la crise sécuritaires au NOSO, dans le grand NORD et à l’Est du Cameroun”.

Indicateurs

De manière générale, certaines actions dont les indicateurs choisis ne permettent pas de renseigner sur l’atteinte de leurs objectifs. C’est par exemple le cas avec l’action 4 (renforcement du dispositif institutionnel de protection sociale de l’enfance) du programme 070 dont l’objectif est de garantir l’effectivité des droits de l’enfance ; son indicateur est le “nombre d’activité /événements de protection des droits de l’enfant organisé”. En effet, fait remarqué le CIEP, “la valeur de cet indicateur aussi importante qu’elle puisse être ne permet pas de soutenir le fait que les droits de l’enfant soient effectifs”. L’évaluation a également noté les difficultés à disposer des données permettant de renseigner les indicateurs.

Allocation des ressources et résultats

Des discussions, il ressort que les ressources sont insuffisantes autant en quantité qu’en qualité tout au long des trois derniers exercices. Par ailleurs, il se dégage un problème de capacité des ressources humaines et un besoin d’accompagnement sur le déploiement du budget programme et le contrôle de gestion.

Pistes de recommandations

Le CIEP propose les pistes de recommandations suivantes au MINAS : Mieux densifier les stratégies programmes en faisant ressortir clairement la population cible du MINAS, ainsi que la logique d’intervention du ministère pour le triennat en cours, en faveur de ladite cible ; Simplifier l’objectif du programme 071 qui parait assez touffu ; Affiner l’objectif et l’indicateur du programme 070,  afin de  mieux rendre compte des activités du MINAS dans le domaine de la protection sociale de l’enfance ; Renforcer la collaboration entre le MINAS et les autres administrations, institutions et structures de l’Etat, dont les champs d’activités touchent de manière significative les PSV, afin de mieux capitaliser les politiques y relatives..