Ministère des Finances du Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

MINTOUL : instaurer un dialogue de gestion permanent

Publié le : 3/06/22 8:31

En ce qui concerne la gouvernance, “le dialogue de gestion n’est pas organisé par une charte ministérielle et des protocoles de gestion par programmes. Conséquence les différents responsables de programme au MINTOUL n’ont pas suffisamment d’autorité non seulement sur les crédits des programmes mais également sur les autres responsables en l’occurrence directeurs et responsables d’action comme le prévoit le régime financier de l’Etat et des autres entités publiques”, relève le CIEP.

Cadre logique et alignement avec la SND30

La cartographie des programmes du MINTOUL affiche trois (03) programmes : le programme de promotion du tourisme et des loisirs (014), le programme de diversification et renforcement de l’offre du tourisme et des loisirs (150), le programme gouvernance et appui institutionnel dans le sous-secteur tourisme et loisir (151). L’évaluation constate une adéquation entre les programmes 014 et 150 avec la SND30. Toutefois, le CIEP remarque que les programmes 014 et 150 relatifs au tourisme et des loisirs entremêlent les compétences des domaines ce qui pourrait poser un problème d’efficacité au niveau de la gestion budgétaire et pilotage de la performance.

Indicateurs

De l’analyse du PPA du MINTOUL, il ressort que les indicateurs dans l’ensemble sont bien formulés et alignés aux objectifs. A ce titre, le MINTOUL peut être comptable de ceux-ci comme le témoignent les fiches de documentation des indicateurs jointes au PPA 2022. Cependant, relèvent les membres du CIEP, une attention particulière devrait être portée sur le renseignement des fiches d’indicateurs.

Allocation des ressources et résultats

En ce qui concerne l’allocation des ressources, ” elles semblent insuffisantes pour atteindre les objectifs des programmes, notamment en termes d’infrastructures touristiques, dont les coûts sont très importants”, note le CIEP. Au cours de l’exercice 2020, on peut relever une cible en termes de touristes résidents de 7 000 000 pour une réalisation de 3200500, soit un taux de réalisation de 53,34%. Pour le nombre de touristes internationaux accueillis, une réalisation de 10520 pour une cible en 2022 de 1000000 soit un taux de réalisation de 1,05%. Paradoxalement, les ressources sont consommées à 100%. Ce qui traduit clairement une contreperformance.

Pistes de recommandations

Le CIEP a retenu les pistes de recommandations suivantes à l’attention du MINTOUL : Formuler des indicateurs qui rendent compte des critères de classement des hôtels ainsi que de la qualité de service ; Optimiser en concertation avec les équipes techniques du MINFI l’animation du dispositif de contrôle de gestion conformément à la Circulaire du Premier Ministre, Chef du Gouvernement du 06/07/2015.