Ministère des Finances du Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

MINCOMMERCE : assurer une meilleure coordination avec les structures sous-tutelle

Publié le : 3/06/22 8:14

Le CIEP relève l’inexistence de contrat de performance avec les organismes placés sous la tutelle technique du MINCOMMERCE. De plus, dans le PPA, le niveau de contribution des structures sous-tutelle n’apparait pas.

Cadre logique et alignement avec la SND30

La cartographie des programmes du MINCOMMERCE affiche trois (03) programmes opérationnels et un support : le programme appui au développement des exploitations (015), le programme régulation du marché intérieur (021), le programme promotion de la métrologie de la veille normative et encadrement du juste prix (152), le programme gouvernance et appui institutionnel du MINCOMMERCE (025). Le CIEP note l’adéquation des programmes et leurs objectifs avec les orientations et prescriptions de la SND30 relative au développement de l’infrastructure qualité ; au commerce ; au mix entre import/substitution et promotion des exportations et à l’amélioration de la gouvernance.

Indicateurs

En ce qui concerne les données permettant de renseigner les indicateurs, elles sont “accessibles notamment à travers des outils tels que le Cameroon Market Information System (CAMIS) et l’annuaire de statistique sur le commerce”. Globalement, de l’analyse des documents de performance, il ressort que les indicateurs sont bien formulés et alignés aux objectifs, mais “surtout que le MINCOMMERCE peut être comptable comme le témoignent les fiches de documentation des indicateurs contenues dans le PPA 2022”.

Allocation des ressources et résultats

En ce qui concerne l’allocation des ressources, “le cadre institutionnel du PPA 2022 du MINCOMMERCE ne présente pas de manière précise les ressources humaines devant participer à l’atteinte des objectifs de chaque programme comme le prévoit la doctrine en la matière afin de faciliter l’allocation de la masse salariale pour ceux qui y travaillent”, relève le CIEP. Au-delà du caractère caduque des programmes, “ces derniers atteignent très partiellement les objectifs de leurs actions”, regrettent les membres du CIEP.

Pistes de recommandations

A la suite de l’évaluation des performances des programmes du MINCOMMERCE, le CIEP adresse les recommandations suivantes : Améliorer la rédaction des stratégies programme notamment pour ce qui concerne le programme 152 ; Revoir en étroite collaboration avec le MINFI et le MINEPAT la formulation des indicateurs des programmes.