Ministère des Finances du Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

MINSANTE : accentuer la formation en contrôle de gestion des responsables de programmes

Publié le : 1/06/22 9:37

Au MINSANTE, la formation en contrôle de gestion s’est limitée aux contrôleurs de gestion désignés et ne s’est pas étendue aux responsables de programmes et responsables d’actions. Cette situation entraine des disparités dans la compréhension de l’information sur l’ensemble des acteurs de la chaine de pilotage des programmes. De plus, remarque le CIEP, les tableaux de bord et instruments de suivi et de reporting sur la performance au niveau du programme et des actions sont produites, mais leur utilisation n’est pas encore systématique pour chaque programme et pour la coordination.

Cadre logique et alignement avec la SND30

Le MINSANTE dispose d’un nouveau cadre logique constitué de quatre (04) programmes opérationnels. Il s’agit principalement du : programme prévention de la maladie (045), programme de promotion de la santé et nutrition (046), programme de renforcement du système de santé (047), programme de prise en charge des cas (048), programme de gouvernance et pilotage stratégique du système de santé (049). L’ensemble de ces programmes sont directement ancrés à la SND30 et alignés sur les cibles de l’ODD3. Toutefois, le rapport d’évaluation note un antagonisme entre le programme 047 et les missions du programme support. Une situation qui laisse entrevoir l’existence de deux programmes support, mais aussi crée dans le cadre opérationnel une forte dépendance entre la performance de ce programme et celle des autres programmes opérationnels.

Indicateurs

S’agissant du système de collecte des données, les fiches sont bien renseignées. Le MINSANTE consacre 50% des ressources pour l’amélioration des informations statistiques. Toutefois, les indicateurs de certains programmes restent à parfaire. C’est par exemple le cas de l’indicateur “pourcentage de moustiquaire imprégnée d’insecticide à longue durée d’action (MILDA) distribuées parmi celles planifiés” au niveau du programme 045 qui n’est pas “pertinent pour renseigner l’effet de la politique publique portée par ce programme et devrait se trouver à un niveau inférieur de la chaîne de résultat”, relève le CIEP. D’une manière générale, les différents programmes du MINSANTE sont renseignés par la base de données et de statistiques District Health Information System (DHIS 2) qui permet la collecte, le traitement et l’analyse des données.

Allocation des ressources et résultats

Globalement, les ressources allouées sont cohérentes à 75% avec les objectifs de chaque programme. Par ailleurs, le MINSANTE a entrepris en 2021 de capacité son personnel. Conséquence, pour les quatre anciens programmes, les résultats sont atteints à 50%. Toutefois, au rythme actuel, les objectifs des actions du nouveau programme qui est celui du renforcement du système de santé ne peuvent pas encore être atteints.

Pistes de recommandations

Les pistes de recommandations proposées par le CIEP au MINSANTE sont les suivantes : Procéder aux réflexions d’actualisation de leur texte organique en vue de prendre en compte le cadre logique des programmes en concertation avec le SPRA ; Poursuivre les efforts engagés dans l’opérationnalisation du contrôle de gestion en étroite collaboration avec les équipes techniques du MINFI afin de se conformer à la circulaire du Premier Ministre, Chef du Gouvernement du 06/07/2015.