Ministère des Finances du Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

MINEE : rendre les stratégies programmes digestes

Publié le : 1/06/22 9:24

Les membres du CIEP notent le caractère floue des stratégies des programmes. En effet, il ressort des échanges que “…le MINEE dispose d’une stratégie, mais ces dernières ont des contenus peu denses et n’expliquent ni ne justifient les objectifs des programmes”. Par ailleurs, les modalités et modes opératoires ne sont pas clairement précisés. Plus encore, note le CIEP, les stratégies programme ne présentent pas l’état des lieux des problèmes qui se posent dans le cadre de la politique publique visée par le programme.

Cadre logique et alignement avec la SND30

La cartographie des programmes du MINEE comporte 04 programmes, dont 03 opérationnels et 01 support. Spécifiquement, il s’agit du : programme offre d’énergie (136), le programme accès à l’énergie (137), programme accès à l’eau potable et assainissement liquide (138), programme gouvernance et appui institutionnel dans le sous-secteur eau et énergie (139). Il ressort de la lecture du projet de performance du MINEE que chacun de ses trois programmes est en lien direct avec la SND30. A titre d’exemple, le programme 016 “offre d’énergie” dans son périmètre vise à resoudre le déficit d’énergie, répond au pilier de la SND 30 intitulé “transformation structurelle de l’économie nationale”. Dans la même dynamique, le programme 137 “accès à l’énergie” et 13 “accès à l’eau potable et à l’assainissement liquide” qui visent respectivement à résoudre le problème de l’accès à l’énergie électrique, aux produits pétroliers, au gaz et aux biocarburants et celui de l’accès à l’eau et à l’assainissement liquide, répondent au pilier “développement du capital humain et du bien-être” à travers l’accès aux facilités sociales de base.

Indicateurs

Le CIEP note avec satisfaction la disponibilité et l’accessibilité des données statistiques. Toutefois, ces dernières nécessitent “une meilleure organisation dans la collecte par les parties prenantes susceptibles de donner des renseignements aux différentes structures”. Dans le même ordre d’idées, relève le CIEP, les moyens de collecte de ces informations restent mitigés, notamment dans le cadre de l’exécution du BIP par les CTD et le MINEE, le suivi des grands projets en cours au MINEE et celui du concessionnaire CAMWATER. De manière globale, les indicateurs de programmes et d’actions sont cohérents par rapport aux objectifs auxquels ils sont rattachés.

Allocations des ressources et résultats

Sur la base de l’exploitation du RAP 2020, le taux de réalisation du programme 137 est de 69,9%, cela “en partie du fait de l’allocation partielle des ressources attendues par le jeu de la régulation budgétaire” relève le CIEP. En ce qui concerne le programme 016, il est réalisé à 27%. Une performance qui ne justifie pas la faible production de l’énergie par les centrales hydroélectriques car seule une puissance supplémentaire de 30 MW a été injectée dans le réseau en provenance de Memve’ele sur les 121 MW supplémentaires attendues. Cependant, la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique disponible à la consommation est de 1,13%.

Pistes de recommandations

Quatre (04) recommandations phares du CIEP à l’attention du MINEE : Travailler en étroite collaboration avec le SPRA pour approfondir les questions d’arrimage du cadre logique avec l’organigramme du Ministère ; Poursuivre les concertations avec l’INS à l’effet d’affiner les indicateurs pour mieux traduire les préoccupations exprimées par les politiques publiques conformément aux missions de ce département ministériels ; Travailler en étroite collaboration avec les équipes techniques du MINFI et du MINEPAT pour l’opérationnalisation du contrôle de gestion conformément à la circulaire du Premier Ministre, Chef du Gouvernement du 06/07/2015.