Ministère des Finances du Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

Louis Paul MOTAZE, Ministre des Finances : “le CIEP doit être un cadre de conseil, de partage de bonnes pratiques en matière de gestion budgétaire par la performance”

Publié le : 30/05/22 1:36

Au cours de son discours d’ouverture lors de la première session du Comité Interministériel d’Evaluation des Programmes (CIEP) nouveau format, le Ministre des Finances (MINFI), Louis Paul MOTAZE et Président du CIEP, a insisté sur l’élaboration des cadres logiques des programmes des différents départements ministériel en adéquation avec la Stratégie Nationale de Développement (SND30).


En 2020, le Gouvernement a adopté une nouvelle Stratégie Nationale de Développement à l’horizon 2030 (SND 30). Une orientation stratégique du fonctionnement de l’Etat qui a une incidence sur l’orientation des politiques publiques et sur l’allocation des ressources, notamment avec ses objectifs de transformation structurelle de l’économie. A cet effet, précise le Ministre des Finances : “la révision des cadres de performance des ministères était indispensable, de même que leur validation avant leur inscription dans la loi de finances“. Dès lors, les travaux envisagés dans le cadre de cette session 2022 du CIEP visent principalement à “proposer à la validation du Premier Ministre Chef du Gouvernement, des cadres de performance des programmes pertinents, arrimés à la stratégie nationale de développement, alignés sur les domaines d’intervention des ministères et résolument au service des citoyens” a martelé Louis Paul MOTAZE.

Pour ce faire, ces cadres de performance devront être explicites et surtout arrimés à la Gouvernance moderne qui prend en compte toutes les couches sociales. “la prise en compte des thématiques transversales comme la décentralisation, le genre, le bilinguisme et le multiculturalisme ou encore l’environnement et le développement durable dans la définition des programmes est fortement recommandée” à prescrit le président du CIEP.

En outre, a insisté le Ministre des Finances, l’élaboration du Projet de Performance Annuel (PPA), document prospectif de la performance, annexé au projet de loi de finances, ainsi que le Rapport Annuel de Performance (PPA), annexé au projet de loi de règlement, devraient non seulement être bien rédigés mais aussi et surtout vulgarisés à l’attention de tous les acteurs dans les administrations. “Il serait déjà bien pour les administrations de disposer de cadres de performance attrayants, avec des objectifs et des indicateurs sophistiqués. Mais ce qui serait encore plus intéressant, c’est que tous les acteurs ministériels travaillent au quotidien dans l’optique de faire vivre ces instruments dans le respect du Régime Financier de l’Etat et des autres entités publiques“, a rappelé Louis Paul MOTAZE.