La direction générale du budget Cameroun

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET

9ème Session du Comité de Pilotage de la Plateforme de Dialogue sur les finances publiques

Publié le : 13/08/21 2:05

Le Ministre des Finances Louis Paul MOTAZE a présidé les travaux de la 9ème Session du Comité de Pilotage de la Plateforme de Dialogue sur les finances publiques, le jeudi 05 août 2021 à l’hôtel Hilton de Yaoundé. Il était accompagné de S.E Philipe VAN DAMME, Ambassadeur, chef de Délégation de l’Union Européenne au Cameroun, ainsi que des Présidents des Commissions des Finances et du Budget des deux Chambres du Parlement (le Sénat et l’Assemblée Nationale). Etaient également présents, les représentants des autres partenaires techniques et financiers qui appuient la Réforme des Finances Publiques, les Secrétaires Généraux, les Directeurs Généraux, les directeurs des administrations membres du Comité, et les représentants de la Société Civile et du secteur privé.

L’objectif de cette assise était de faire le bilan de l’implémentation des réformes des finances publiques en 2021, mais plus globalement  depuis l’adoption du Plan Global des Réformes de la Gestion des finances Publiques (PGRGFP) en décembre 2018 pour la période 2019-2021.

Ainsi, de la présentation du rapport de l’évaluation externe du Plan Global faite aux membres Il est ressorti que des avancées notables ont été réalisées, en ce qui concerne notamment la transposition complète des directives de la CEMAC, l’Organisation du Débat d’Orientation Budgétaire, la dématérialisation des procédures des administrations d’assiette, la rationalisation de la passation des marchés… . Cependant du fait de multiples contraintes dues au contexte de la crise sanitaire de la COVID 19 en 2020, l’exécution des activités de Réforme a pris un retard qui serait difficilement résorbé à court terme, d’où une demande de prorogation des délais de mise en œuvre du PGRGFP et son actualisation. Le Comité a donné son accord pour l’actualisation du Plan en insistant sur la nécessité de mener une étude qui sur la base des données factuelles, propose un calendrier réaliste.

D’autre part, les réformes menées dans le cadre des contrats de Partenariat Public-Privé (PPP) ont également été présentées ; ce qui a permis de comprendre les fondements de ces réformes, qui découlent des faiblesses techniques, procédurales et financières. Les principaux axes de la Réforme vont donc dans le sens de palier aux limites actuelles. Les travaux techniques étant d’ores et déjà conduits, il ne reste qu’à parachever la réforme du secteur des PPP par la promulgation des nouveaux textes sur les PPP, lesquels apportent une réponse aux difficultés rencontrées jusqu’ici, afin de contribuer significativement à la marche vers l’Emergence du Cameroun à l’horizon 2035. Rendez-vous a donc été pris pour la prochaine session dans la première quinzaine du mois de décembre.