La mise en oeuvre de la réforme

À réforme exceptionnelle, mise en oeuvre exceptionnelle.

Le Cameroun est entré dans une nouvelle ère de son histoire budgétaire en votant la loi du 26 décembre 2007 portant  régime financier de l’État. Préparée depuis de longues  années, rigoureusement planifiée au sein d’un document  stratégique et opérationnel avalisé au plus haut niveau,  pilotée par des instances clairement identifiées, cette  réforme mobilise l’ensemble de l’appareil étatique pour  favoriser les conditions d’émergence d’une gestion  publique orientée vers les résultats.

Comme toute réforme de cette envergure, sa réussite est conditionnée par l’adhésion des acteurs et leur appropriation des nouvelles pratiques et de la nouvelle culture managériale qui en découleront. Pour répondre à
ce défi, les autorités ont mis en place une démarche et un  dispositif de conduite du changement, comportant  notamment, une stratégie de communication, un plan  de formation, un accompagnement et un suivi des
transformations du système.

C’est dans cette globalité de réflexion et d’action que le mouvement en marche aujourd’hui au Cameroun est résolument novateur